jeudi 28 juillet 2011

Impatience...

Pour ce billet je n'ai pas de photo ni de belles phrases qui me viennent à l'esprit.  Juste un cri du coeur pour dire que j'ai un URGENT besoin de créer qui m'envahi!  Je suis impatiente d'arriver à vendredi soir pour commencer les vacances...pas parce que je suis écoeurée du travail...NON!  Juste parce que ma vie est un tourbillon qui n'arrête pas et j'ai besoin de temps...un temps pour créer et me dépasser. 

Lundi j'ai cousu avec mon amie Annie...comme dans le bon vieux temps! (l'an passé au fait!!)  Avant d'avoir Fredou, alors qu'elle était encore dans ma bédaine et que je l'espérais tendrement.  Et j'ai eu la piqure...car cela faisait au moins un mois que je n'avais pas cousu!  Bien sûr j'ai tricoté, ici et là, sur mon heure de dîner ou le soir avant de me coucher, mais là, ça ne me comble plus!  J'ai besoin d'une période de création intensive.

Alors, juste pour me défouler et m'aider à me rendre jusqu'à vendredi, j'ai écrit.

Maudit que ça fait du bien!!

À+

samedi 16 juillet 2011

Se challenger...

Aujourd'hui c'est ce que j'ai fait.  Je ne l'avais pas fait depuis deux ans et l'été où je suis tombée enceinte, je commençais à être en super forme.  Le défi était grand, monter la côte Bourget à Rigaud longue de 3km.  Le 1er km se fait bien, la pente est plutôt douce.  Le 2e km donne du fils à retordre.  Il faut monter sur les guidons et pousser un peu...mais le 3e...il est terrible...Ça monte comme dans la face d'un singe...et là ça fait mal.

J'ai donc pris mon courage à deux mains et mes 20 livres en trop et je me suis mise à pédaler en direction de la montagne de Rigaud.  Petit passage à Hudson avec leurs petites..euh... grosses maisons bucoliques pour se faire les jambes et profiter du paysage.  Je stresse déjà!  Je n'arrête pas de penser à cette fichue côte.  Vais-je être capable de la monter ou vais-je tomber?  Car pour les néophytes du vélo voilà ce qui peut se produire: Tu as les pieds clipés après les pédales, tu montes une côte et tu forces comme une malade mais vient un temps ou tu n'es plus capable d'avancer et tu es à 0km/h.  Là, il faut que tu déclipes ton pied (avec l'énergie du désespoir), que tu mettes le bon pied à terre pis que tu gardes ton équilibre (toujours dans la pente abrupte) en moins d'une milliseconde!  Pas facile...Et qu'est-ce qui se passe quand t'as pas été capable de décliper à temps, quand t'as essayé de mettre le pied qui est encore sur la pédale à terre ou que t'as perdu l'équilibre? Ben tu tombes à terre comme une baleine échouée...Tu as mal au corps, mal à l'orgueil pis mal à ton vélo qui vaut cher!!

Arrivée dans le village de Rigaud, mon coeur se serre.  Je roule un peu moins vite pour me garder de l'énergie (comme si cela allait faire une grande différence).  J'arrive à la rue Bourget...c'est parti!  La montée commence et ça va bien...1er km complété.  Le 2e km va bien jusqu'à ce que j'arrive au bout de mes vitesses...Je suis au plus facile et je rush...(Dans ma tête:"Mon Dieu comment je vais faire pour y arriver??".  Je me fais dépasser par un autre cycliste.  Je ne suis pas inquiète pour lui, il monte comme si de rien n'était.  Et là, j'arrive au 3e km...OH MY GOD!  Cette dernière partie est divisée en trois paliers.  Je me dis:"Commence par le premier pis on verra après".  Je pousse, debout sur mes pédales, essoufflée comme ça se peut pas.  Je vois le gars en haut qui revient sur ses pas et il me regarde (Bon un spectateur qui veut me voir tomber...super!!).  J'entame la deuxième partie...MALADE! Je roule à moins de 5 km/h, je crie ma douleur et...le gars m'encourage...Boost d'énergie!!  Il ne me reste qu'un palier à faire et j'arrive...Je ne pense qu'à pousser, à chaque coup de pédale je souffre...et J'ARRIVE EN HAUT!

Que de fierté! J'ai réussi mon challenge! Hourra pour moi!

Le gars roule avec moi un peu et on parle.  Il me dit:"Quand je t'ai vu tantôt j'pensais pas que t'allais être capable de la monter au complet.  T'est forte en maudit!"


J'ai pas le physique d'une gazelle mais quand la Tortue à veut, à peut!!

Et vous que faites-vous pour vous challenger?

À+

vendredi 15 juillet 2011

La Galerie du Coin...

Voici ma trouvaille de la semaine.  Un endroit inspirant où je peux me couper du monde, ne plus penser au boulot, l'instant de mon heure de dîner.  C'est La Galerie du Coin . 


Pour les yeux c'est une galerie d'art dans une maison ancestrale...pour le palais c'est une bouffe faite maison avec des produits frais et un menu délicieux.


Une soupe avec beaucoup de gros morceaux de légumes...hum!!
Cet endroit est situé à Valleyfield à même pas une minute de marche du poste...J'ai vraiment de la chance hein?




Une trentaine d'artistes exposent leurs oeuvres et une belle musique d'ambiance enrobe notre moment de plénitude et de douceur.  Tricoter à cet endroit, c'est le paradis!


Lundi, j'y suis allée seule.  J'y ai mangé, tricoté et réfléchi.

Aujourd'hui j'y suis retournée et j'y ai amené une amie, une artiste.  Nous étions assises sur la galerie à parler de nos vies, de nos projets et c'était merveilleux. 

Merci Annie, merci la vie!!

À+

mardi 5 juillet 2011

Aujourd'hui je me suis vue...

Aujourd'hui c'était le retour au travail après une petite semaine de vacances imposées (ma vie va au rythme de la garderie maintenant!!).  Je n'avais pas eu le temps de me faire un lunch et j'avais déjà dans la tête un merveilleux sandwich fait maison à La Petite Grange .

Alors ce midi je me suis attablée sur la terrasse extérieur pour profiter du beau temps et du moment de répit qui m'était accordé en cette journée très chargée au bureau.  En regardant à ma gauche...Je me suis vue...dans vingt ans!!!  Trois femmes d'âges mûrs étaient assises autour d'une table et discutaient.  En les observant plus attentivement, j'ai vu que deux d'entre elles dessinaient dans un cahier mix-media...et la troisième s'est mise à tricoter!!  C'était MOI!  Moi à la retraite qui me retrouverait devant une bonne tasse de café à changer le monde tout en tricotant ou dessinant avec mes amies. 

C'était beau, c'était grand, c'était inspirant de les voir...Je n'ai pu faire autrement que leur demander la permission de les prendre en photo afin d'immortaliser ce moment et vous le partager.




La vie est belle...et nous donne beaucoup de signes d'espoir et de sagesse.  Il suffit d'ouvrir les yeux pour la voir s'épanouir autour de nous!

À+