dimanche 6 novembre 2011

Juste avant sa mort, il y avait la vie....

Lundi soir passé...le téléphone a sonné.  La nouvelle qu'on s'attend un jour mais qu'on est toujours bouleversé d'apprendre.  Mamy était à l'hôpital et cette fois elle n'en sortirait probablement pas vivante.  Phrase type:" Il ne lui en reste que quelques heures à vivre". 

Et les jours se sont succédés...jusqu'à vendredi.  C'était presque ma fête.  J'avais reçu en cadeau de mon Cookie des billets de spectacle pour aller voir Jean-Marc Parent.  Il avait pris la peine de les acheter dans une salle près de chez ma maman pour nous assurer d'avoir une gardienne...et c'était ce vendredi.  Nous avions pris une journée de congé pour partir sans stress (sans trop de trafic).....

Rien n'arrive pour rien me direz vous....peut-être.....

Mamy était toujours parmi nous. 

Nous avons laissé Fredou à sa Mamy et nous sommes allés à l'hôpital.

Elle était toute minuscule dans son lit, les yeux clos, la respiration espacée.  On pouvait voir le restant de sa vie battre dans son cou.  J'ai pris une chaise et je me suis assise tout à côté.  J'avais besoin de lui parler, de la toucher.  Je voulais qu'elle sache que j'étais là, que je l'aimais.  Tendrement, je lui ai caressé les cheveux et je lui ai parlé de Frédérique.  Je lui ai dit comment elle grimpait maintenant, qu'elle ne faisait plus que marcher mais qu'elle courait.  Que nous avions passé son premier Halloween et qu'elle était folle de joie de voir tous les autres enfants costumés.  Qu'elle disait pleins de nouveaux mots comme "citron"... Et j'ai pris sa petite main...Je lui ai demandé serrer la mienne si elle m'entendait....et j'ai senti sa force.  Cette légère pression m'a confirmé ce que je croyais....elle était toujours là, pour moi, comme elle avait toujours été.  Ses paupières se sont ouvertes...pas complètement mais je pouvais voir le bleu de ses yeux.  Elle me regardait.  Je lui ai demandé de dire à mon Papa que je l'aimais et que je m'ennuyais terriblement de lui.  Elle m'a promis qu'elle allait prendre soin de Frédérique...qu'elle allait la protéger.  Ses lèvres se sont ouvertes et des mots tentaient de sortir de sa bouche.  Et je pleurais...je savais qu'elle combattait cette mort.  La fin de sa vie, elle ne la voulait pas.  Je lui ai dit que je devais partir mais que j'allais revenir demain....et que si elle voulait partir de ne pas m'attendre...

Elle ne m'a pas attendue...son dernier petit-fils, elle l'a vu le vendredi soir.  Tous ces petits enfants étaient passés durant la semaine.  Au matin du samedi elle nous a quitté.  Durant cette journée j'ai observé la vie.  J'ai regardé ma mère s'occuper de Frédérique et je revoyais, aux travers d'elles, ce que ma Mamy avait été pour moi.  Toutes les histoires racontées avec Tantine ma poupée bleue, tous ces samedi midi où nous allions chez elle moi, mes deux frères et mon père alors que ma mère travaillait.  Les betteraves marinées, la soupe aux légumes de Papy...nous écoutions la lutte à la télévision.  Et tous ces jeudi midi de mon primaire où je débarquais de l'autobus chez elle, juste moi, pour aller dîner.  Des "juste moi" il y en a eu pas mal...

Fredou et son arrière-grand-mamy

"La nuit a été longue, elle croise le matin, s'allongent les ombres encore et encore et c'est déjà demain!
Puisse que la vie nous sépare et nous entraîne loin de nous, que les dieux vous gardent encore et encore, vers d'autres rendez-vous.
Oh mes amis , mes frères, ou serions nous sans nous?
Des coeurs en hiver, si seuls et moins forts, et le manque de NOUS."

Tu me manques déjà Mamy...va rejoindre mon Papa et ton Papy d'amour....et où que vous soyez, prenez soin de nous......


Ta seule et unique petite fille xxx




P.S. J'aimerais dire un merci bien spécial à Pascale.  C'est une amie qui a pris soin de ma Mamy au centre d'hébergement.  Elle prenait la peine de lire mon blog ainsi que Facebook pour raconter à ma grand-mère ce qui se passait dans ma vie et celle de fredou. Merci Pascale, merci infiniment.

4 commentaires:

  1. Mes sympathies ma belle amie.... Tu as (encore) réussis à me faire verser quelques larmes...
    xx
    Nancy (frelau2)

    RépondreSupprimer
  2. que c'est triste mes sympathies

    RépondreSupprimer

Rejoignez la Tortue ici ;)