samedi 14 janvier 2012

J'émerge...

J'ai pris le temps de me faire un lait chaud, d'enfiler mon nouveau chandail de cachemire (10% quand même), de mettre l'album d'Adele et de m'asseoir à la table dans un moment de solitude alors que tout le monde dormait.  J'avais un rendez-vous avec vous et je ne voulais pas le manquer. 

Depuis le 30 décembre 2011 ma vie est au ralenti.  La santé n'y est pas, la fatigue et le stress de l'automne m'accable.  Non, je ne suis pas atteinte d'un cancer ou autre maladie grave mais mon corps m'a lancé des cris d'alarme et lentement, très lentement j'émerge.  Alors que je commençais à aller mieux, ma petite Fredou m'a garder près d'elle à la maison toute la semaine qui vient de passée.  Une semaine où j'ai pesté contre son mal, où j'ai profité de sa faiblesse inhabituelle pour me coller contre elle dans le lit, où j'ai prié pour ne jamais qu'elle soit atteinte d'un mal qui l'empêcherait de vivre sa vie avec toute son énergie débordante.  Et j'ai aussi eu une (en faite plusieurs) pensée pour tous les parents dont les enfants sont malade à l'année.  L'inquiétude qui doit les ronger, l'espoir qu'on doit tenter de garder et de faire grandir, sa vie qu'on doit oublier pour ne penser qu'à celle de son enfant, la fierté qu'on doit avoir devant son courage et la désolation de le voir partir à petit feu doit nous ronger jusqu'à nous transformer à jamais.  Moi je n'ai rien vécu de tel et c'est pour cette raison que je ne veux pas me plaindre.  Je tiens seulement à partager avec vous mes petits bouts de vie même s'ils ne sont pas toujours joyeux.

Malgré tous ces jours où j'avais hâte que la nuit arrive pour enfin trouver la paix, où je n'ai pas pu tricoter, créer, lire ou écrire, j'ai pris du temps pour moi, pour me soigner et soigner ma fille.  Je me suis demandé comment je pourrais changer mon rythme de vie et j'ai pris la décision d'engager quelqu'un pour venir faire l'entretient ménager chez moi.  Cette quelqu'une est venue hier pour la première fois...et lorsque je suis revenue à la maison après qu'elle soit passée, je me suis sentie libérée.  J'allais avoir plus de temps même si cela empiétait sur mon budget.  La sensation de ne plus avoir ce poids sur ses épaules vaut bien un réarrangement monétaire et une coupure dans les dépenses superflues. 

Je vous laisse....avec des remerciements et une photo.  Remerciements qui s'adresse à mon conjoint en premier, lui qui a mis les bouchés doubles afin que je puisse me reposer, à ma maman qui à pris soin de notre petite Fredou lors de mon séjour chez elle à la fin décembre et à tous mes amis, autant sur Facebook, Twitter que dans la vraie vie qui m'ont supportée et encouragée avec leurs bons mots.

La photo, celle de Fredou, qui a été prise ce matin.  Preuve que la forme revient...rapidement.


À+

P.S.: Je vous reviens demain avec une mise à jour du chandail Owlets, projet tricot du mois de janvier, juste avant mon départ pour LasVegas lundi avec mes copines.

4 commentaires:

  1. Grosse bise mon amie Tricotique :o) Bien contente de voir que ton blogue reprend vie et toi aussi! XX

    RépondreSupprimer
  2. Et malgré tout ca tu trouves l'énergie de remonter tes amies !!x x. X

    RépondreSupprimer
  3. Je viens de découvrir ton blogue... Je te suivais déjà sur twitter. J'ai hâte de te relire et voir tes projets créatifs :) Josée ( Dysprapoule)

    RépondreSupprimer
  4. Bien contente que tu sois de retour, j'aime bien bien venir te lire. J'ai bien hâte de voir ton projet de janvier. Et si je ne te reparle pas , je te souhaite un magnifique voyage. À bientôt

    RépondreSupprimer

Rejoignez la Tortue ici ;)